Le problème de l’itinérance peut être résolu, mais nous avons besoin de votre aide

Le Canada fait face à une crise de l’itinérance. Ce soir 35 000 Canadiens vont dormir dans un refuge, dans la rue ou dans des logements inadaptés. Plus de 235 000 personnes seront en situation d’itinérance à un moment donné au cours de l’année. Cela n’a pourtant pas toujours été le cas.

L’augmentation de l’itinérance au Canada

L’itinérance à l’échelle telle que nous le percevons à l’heure actuelle n’a pas toujours existée. L’augmentation de la masse des sans-abris au Canada s’est fait sentir dans les années 80 et est le résultat direct du désengagement du gouvernement fédéral dans le financement du logement abordable et des coupures dans les services sociaux.

Au cours des 20 dernières années, la population du Canada a augmenté de plus de 30 pour cent, mais l’investissement fédéral annuel dans le logement abordable a chuté de plus de 46 pour cent. Cela signifie qu’au moins 100 000 unités de logement abordable n’ont pas été construites. Aujourd’hui, plus de 1,5 million de ménages canadiens éprouvent des besoins de logement soit plus de 750 000 ménages qui ont des besoins impérieux extrêmes en matière de logement (vivant dans la pauvreté et consacrant plus de 50 pour cent de leur revenu au logement). La crise risque de s’aggraver à mesure que les accords d’exploitation du gouvernement fédéral arrivent à échéance pour les anciens logements sociaux et plus de 300 000 autres ménages risquent de perdre leur logement.

Une question de vie ou de mort pour trop de gens

Nous croyons que tous les Canadiens méritent un logement sécuritaire, décent et abordable, mais pour certains, le manque de logement est une question de vie ou de mort. Plus les personnes sont sans domicile, plus leur santé devient précaire. Ne pas avoir de domicile peut être mortel. L’itinérance entraîne le décès prématuré, une mauvaise santé et est un fardeau important pour notre système de soins de santé. Un récent rapport de la Colombie-Britannique a démontré que l’espérance de vie pour les personnes en situation d’itinérance dans la province est la moitié de celle des autres habitants de la Colombie-Britannique.

Moins coûteux de résoudre le problème que de l’ignorer

Résoudre le problème de l’itinérance sera beaucoup moins coûteux que de l’ignorer. L’itinérance coûte au-delà de 7 milliards de dollars par an aux Canadiens. Selon l’État de l’itinérance au Canada 2016, il faudrait 50 $ supplémentaires par Canadien par an, soit moins d’un dollar par Canadien par semaine, pour pouvoir investir dans de nouveaux logements abordables et mettre fin à l’itinérance.

L’itinérance peut être résolue

Ce qu’il faut, c’est que le gouvernement du Canada prenne des mesures urgentes et immédiates au sujet du logement avec un effort concentré pour mettre fin à l’itinérance.

Nous avons besoin de votre aide!

Le gouvernement s’apprête à finaliser sa stratégie nationale du logement. Résoudre tous les problèmes de logement au Canada en même temps, à partir de l’itinérance jusqu’au coût croissant de la propriété immobilière, serait merveilleux. C’est de toute évidence l’objectif qu’il faut atteindre, mais l’ampleur du défi nous oblige à établir des priorités. Il est important de communiquer à votre député que vous croyez que l’éradication de l’itinérance doit être une priorité absolue dans la nouvelle stratégie nationale du logement.

Veuillez cliquer sur le lien ci-dessous pour envoyer une lettre à votre député(e) afin de lui faire savoir que vous désirez que l’élimination de l’itinérance soit une priorité dans la Stratégie nationale sur le logement.

French Sidebar

campaign_art1

Plus de 1,5 million de ménages canadiens à faible revenu vivent dans des logements insalubres ou non abordables et plus de 235 000 Canadiens seront en situation d’itinérance cette année seulement.

campaign_art2

Au cours des 25 dernières années, la population canadienne a augmenté de près de 30 pour cent, mais l’investissement fédéral annuel dans le logement a chuté de plus de 46 pour cent.

campaign_art3

Au cours de cette période, 100 000 logements n’ont PAS été construits parce que les programmes fédéraux de logement abordable ont été annulés.

logo
Le site Web de l’Alliance canadienne pour mettre fin à l’itinérance

©20K Homes 2017